De quoi je me mêle ?

7 octobre 2007

Le Molodoï c’est le Ritz, mec.

Publié par pierojapon dans Eux, Moi

Tel Snake infiltré dans la Banana House, je traque les plus infâmes recoins de l’établissement. Premier invité de marque : le frigo de la cuisine principale, bien vide malgré quelques aliments téméraires et de probables nouvelles formes de vie en développement, et je pense qu’on comprend facilement pourquoi… Heureusement que les cafards sont de gros flippés de la vie et s’enfuient (le plus souvent) avant qu’on ne puisse les repérer. Merci les gars.

C'est pour un élevage ? épices et piments au (sur)naturel

Aujourd’hui, c’était dimanche, et demain aussi, vu que c’est férié. J’avais planifié une journée touristique sauf qu’après quelques recherches, il semble que j’aie déjà visité l’essentiel des endroits à voir à Osaka lors de mon précédent séjour. Bon, j’en garde très peu de souvenirs, mais étant un gros blasé des temples – qui sont en général tous les mêmes, se visitent en quelques dizaines de minutes et vous sucent vos dollars insidieusement, accompagnés de leurs meilleurs potes les transports en commun, j’ai finalement opté pour une ballade au jardin japonais de la ville de Sakai (là où j’habite pour l’instant) en compagnie de deux potes australiens, avec un petit concert de jazz à la clé. Pas cher, accessible à pied, parfait. Bon, rien de bien transcendant, mais un agréable moment, très relaxant à la fois grâce à l’environnement et au groupe qui conjuguait habilement jazz, blues, plaisir de jouer et bonne humeur. En repartant, on en a profité pour passer vers un de ces fameux tumulus – celui où repose l’empereur Nintoku (oui, en s’en fout), ces espèces d’îlots/ tombeaux à la végétation en forme de trou de serrure lorsque vus du ciel. Ben c’est naze, on voit rien, à part de grosses touffes d’arbres et quelques tortues baignant dans une eau bien dégueulasse.

jardin japonais 1 jardin japonais 2

 jardin japonais 3 Le Molodoï c'est le Ritz, mec. dans Eux 7oct2007013640x480.vignette evil flower

Vers la fin d’après-midi, le canadien Duracell (toujours bourré, toujours motivé) de l’étage viendra nous inciter à aller boire une bière et nous rassasier dans un petit boui-boui comme il y en a tant au Japon, tout proche de la guest-house. Bien lui en aura pris : très bonne bouffe et tenanciers bien sympathiques. Pour une dizaine d’euros, on repartira la panse bien (trop) remplie, pour une soirée peu palpitante à base de gun-shooting game sur console et de film ricain tout pourri à la TV…

Une Réponse à “Le Molodoï c’est le Ritz, mec.”

  1. pema dit :

    hisashiburi,
    je vois que ça va^^
    je te file des nouvelles bientôt
    bonjour à grognon
    ciao

Laisser un commentaire

Site du colloque formacentre |
FCPE Lionel Terray |
ECOLE CATHOLIQUE PRIVE SOUS... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GLOBUMANISME
| cftc.distribution
| ROGNAC, le relais citoyen